10 mars 2011

Début de semaine laborieux

Alors, lundi et mardi, d'une semaine passée, je ne sais plus quand, mais c'est passé, ouf, furent des journées relativement galère. Je décide le lundi de rester travailler pendant que Magali va se promener. Mais en bonne feignasse, je propose de prendre la voiture pour l'emmener à la gare, et du coup, j'en profiterai pour prendre un petit café.

Voiture

Mais voilà t'y pas que la vilaine refuse de démarrer. Batterie ? Pourtant, je n'ai pas laissé les phares allumés. Juré, j'ai rien fait. Bon, nions le problème - ce que je fais de mieux - et partons quand même, à pied, prendre train et café.

Je demande un flat white et un cake. Oui, le cake, là, le petit. Le "friand", me dit la vendeuse. Ben non, désolée, c'est pas un friand. C'est pas la peine de la ramener avec leur français qui fait chic. Pourquoi pas une bouchée à la reine, tant qu'ils y sont. N'importe quoi, je vous laisse juges.

Friand

Enfin, c'est bon quand même. Je rentre travailler, puis je sors quand même, je fais un tour au musée, c'est gratuit, et à la boutique du musée, c'est déjà moins gratuit... Promenade en ville et retour au bercail. Ou quelque chose du genre.

Cheveux

Et le mardi, je tente de trouver une solution pour la voiture pendant que Magali est allée au musée d'art moderne en plein air, en train, pour le coup. Au garage d'à côté, ils disent qu'ils ne peuvent rien faire. J'appelle le numéro sur le pare-brise de la voiture, j'attends le réparateur. C'est pas la batterie, c'est le starter. Ouf, d'un sens, j'y suis vraiment pour rien. Pas compliqué, pour démarrer, il faut donner un coup de marteau dans le moteur. Fastoche.

Je passe une bonne partie de la journée au téléphone, à engueuler BigPond - j'aurai jamais Internet à Melbourne, quelle gourdasse, ma logeuse, d'installer Internet chez elle à deux jours de son départ ! -, à demander à Peter et Sue ce que je dois faire de la voiture, à rappeler les dépanneurs pour qu'ils passent remorquer la voiture jusqu'au garage. Pff... Journée de merde. Du coup, quand Magali rentre, je suis d'humeur de dogue, et pour se changer les idées, on part en ville, à la Movida, boire du vin et manger des tapas. Chers, mais bons.

Movida

C'est ma semaine d'anniversaire, oui ou zut ?

Posté par bielane à 10:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Début de semaine laborieux

    C'était bien la peine de partir au bout du monde pour avoir autant de galères !

    Posté par Caro, 10 mars 2011 à 11:52 | | Répondre
Nouveau commentaire